La fédération départementale du Secours populaire doit faire face à une augmentation considérable de la fréquentation en raison de la crise sanitaire

spf 22Invité de la rédaction aujourd’hui, Juan Pomarès, président du Secours populaire des Côtes d’Armor, tire la sonnette d’alarme, d’autant plus que la structure subit d’énormes pertes financières liées au confinement, et lance un appel aux dons

    Cette entrée a été publiée dans Interviews. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.